La Fabrique des influenceurs

« J’avais la tête pleine de rêves, un chapelet d’espoirs autour du cou, mais… »

Même si je suis maintenant vendeuse, ce stage en stylisme m’a tout de même été utile. Après tout, il m’a permis de me glisser sur les réseaux sociaux et de me créer un nom, un véritable nom d’influenceuse mode. Dix milles abonnés sur Instagram, ce n’est pas rien. C’est le début de la gloire que j’essaie fébrilement de toucher du bout des doigts en m’infiltrant dans les soirées branchées du milieu et les défilés du moment.

Y-a-t-il rien de plus louable que de vouloir être aimée ? C’est son souhait le plus cher, et pourtant, c’est ce vœu innocent qui la consumera. Lâchée dans un milieu hostile et corrupteur qui capitalise sur les illusions, pourra-t-elle échapper au jeu cruel des projecteurs ? Saura-t- elle fermer les yeux sur le pouvoir des holdings, les publicités déguisées et les journalistes vendus ?

Un roman acide et incisif sur le monde de la mode, ses artifices dorés et ses paillettes aveuglantes.

La mode appelle cela vendre du rêve. La réalité appellerait cela marchander du mensonge.